Qu’est-ce que le nettoyage de printemps et la réalisation de nos rêves ont en commun?

Les rayons de soleil se font de plus en plus abondants, la douceur cachée au fond de l’air toujours frais ne laisse plus aucun doute. Le printemps est bel et bien là. Avec lui, l’élan, l’envie d’agir, de s’ouvrir au monde. Une nouvelle énergie, celle des nouveaux débuts.

pexels.com

Invariablement, chaque année au printemps je me sens saisie d’une envie puissante d’ouvrir grand les fenêtres et de me débarrasser de la moitié de mes/nos possessions. Je rêve de pouvoir ouvrir toutes les armoires et vider, trier, alléger. Parfois j’y arrive.

Souvent, lorsqu’on voyage, je me rends compte à quel point je suis bien avec juste quelques morceaux d’habits, mon ordinateur pour travailler, m’instruire et lire, quelques petits objets importants ou indispensables et de l’argent pour assurer de quoi manger. Je me sens libre, légère.

De retour à la maison, je me sens souvent comme assommée par la quantité de choses qui m’entourent. Drainée par le fait qu’il demandent tant de mon attention et d’énergie.

Je suppose qu’avec trois petits enfants dans une grande maison ce n’est pas toujours chose facile, même si on réfléchit trois fois avant d’acquérir quelque chose de nouveau. Malgré nos efforts de limiter les arrivées de nouveaux objets – vêtements, jouets, livres, babioles, électroniques, meubles, objets de saison, choses offertes – on accumule.

Nos fréquents déménagements ont fait que nous avons quand même beaucoup moins de choses que la plupart de nos amis. C’est d’ailleurs une excellente façon pour apprendre à ne pas trop s’attacher aux possessions matérielles. Et cela permet de garder une certaine fluidité dans les va et vient des objets dans nos vies.

C’est bien beau tout cela mais quel est le rapport avec les rêves?

Vous avez envie d’un nouveau travail, de réaliser un projet, de trouver un nouveau partenaire, de maigrir…et vous n’y arrivez pas, vous avez l’impression d’être coincée. Vous sentez qu’il faut effectuer un changement intérieur afin qu’un changement s’opère dans votre vie.

Réaliser ses rêves signifie relever des défis, s’obliger à sortir de sa zone de confort, dépasser ses limites, oser faire les choses différemment. Et cela signnifie changer. Mais à moins d’avoir une sacrée motivation, il est dur de se changer soi-même. On a du mal à changer ses vieilles habitudes,sortir des sentiers battus et laisser partir les choses connues.

Souvent, au niveau de notre mental on sait ce qui serait nécessaire de changer. Mais on y arrive pas. On cherche pourquoi, on arrive même à conscientiser les blocages ou les croyances limitantes qui nous empêchent de faire la transformation nécessaire pour atteindre nos objectifs. Toujours rien. Alors, on se bat avec la sensation d’être nul, de ne pas savoir par quoi commencer, on “s’autoflagelle”.

Et si vous commenciez par l’autre côté?

J’ai appris que dans ce cas de figure, une technique qui fonctionne bien est de commencer par des changements extérieurs. Si vous sentez que vous voulez avancer dans la vie, modifiez votre espace extérieur. Nous sommes influencés par l’espace dans lequel nous vivons et si celui-ci est encombré, la fatigue, la sensation de stagnation ou d’impuissance s’installe en nous.
Notre espace extérieur et notre espace intérieur sont intimement liés.

Vous pouvez commencer par éliminer les objets qui se  trouvent au fond de vos armoires ou ramassent la poussière sur les étagères.  Parfois des sentiments émergent mais demandez vous simplement: “Ai-je vraiment besoin de ça? Qui j’étais quand cet objet est venu dans ma vie? Me soutient il sur mon chemin?”

“Si vous avez besoin de bouger en avant et de faire des changements, n’attendez pas que cela se passe tout seul. A la place, créez l’espace pour les changements. Jeter les vieilles choses signifie laisser partir le passé et faire de la place aux nouvelles opportunités.”


Stanislava Mrazkova
Laissez partir, tout simplement

Imaginez la vie comme un récipient dans lequel nous savons mettre une certaine quantité de contenu. A un moment donné, plus de place. On voudrait continuer à le remplir plus mais plus rien ne vient.

On a beau semer des intentions à chaque Nouvelle année. Tant que notre espace actuel reste rempli de choses, de gens, de situations, présentes ou passées, auxquels on s’accroche à tout prix, rien de nouveau viendra.

source: http://piscesdragonphoenix.blogspot.com

Si toutes ces choses prennent déjà quasi la totalité de notre énergie et de notre attention au point de nous sentir éparpillés, comment veut-on réaliser des rêves qui, selon mon expérience, nous demandent tout entiers, présents, attentifs et au taquet?

Je n’ai plus rien à mettre!

Avez vous remarqué que quand vous rangez votre garde robe il y a souvent des pièces que vous aimiez à une époque mais qui ne vous parlent plus du tout aujourd’hui? Vous avez changé et vous sentez intuitivement que certains habits ne vous correspondent plus. Ils ont l’énergie de votre vieux “moi”, des anciennes situations mais vous avez changé depuis et vous n’avez pas forcément envie d’y retourner.

Le fait que nous, les femmes, nous trouvons régulièrement devant notre armoire avec ces mots d’exaspération qui font objet de nombreuse blagues est tout simplement l’expression de cette sensibilité. Intuitivement, nous savons que les choses qui nous entourent doivent correspondre à qui nous sommes maintenant.

Une petite note pour les âmes écologiquement sensibles: non, je n’incite pas à la surconsommation de biens. Moi-même je suis partisane de l’idée de donner une deuxième vie à tout ce qui ne me sert plus au lieu de jeter et de remplacer bêtement.

La couverture du livre de Cassia Glass, source: amazon.com

Les vêtements qui, pour moi, symboliseraient le retour dans quelque chose que je ne veux plus dans ma vie, pourront faire plaisir à une autre femme qui les “chargera” d’une nouvelle histoire.

Et moi, je ne suis pas constamment ramenée et attachée au passé par le fait porter les habits juste parce que je les ai dans l’armoire et que je me sens coupable de ne plus les vouloir.

Alors, je donne, je revend et cela crée un flux d’énergies où le vieux fait place au nouveau. Un flux que devrait être facile et naturel pour nous tous. Car la Vie est en constant changement et les cycles de la nature ainsi que les cycles de nos corps nous le rapellent sans cesse.

Qu’est-ce qui peut vous soutenir, ici et maintenant?

C’est la même chose pour les objets de décoration, les accessoires et le réarrangement des meubles dans la maison. Il ne s’agit pas d’un caprice féminin mais d’un ajustement intérieur aux changements qui ont lieu dans nos vies. Il s’agit de vivre en accord avec soi-même, de créer un espace qui nous nourrit et nous soutient dans notre chemin.

Faites confiance et suivez votre intuition pour créer un espace qui est juste pour vous. De quoi avez-vous besoin pour vous soutenir sur le chemin vers vos rêves? Pour vous ancrer dans les changements par lesquels vous avez besoin de passer? Votre réalité extérieur peut vous y soutenir.

Le printemps est là avec ses énergies de changements et de nouveaux débuts. Laissez-vous inspirer et faites venir un bon vent printanier dans vos armoires, tiroires, étagères et dans votre vie. Osez décider à quoi vous allez dire au-revoir. Toute la nature vous y soutient.

Je vous souhaite beaucoup de joie, de légèreté et de liberté avec chaque nouvel espace que vous allez créer et beaucoup de moments d’émerveillement en observant comment ces espaces se remplissent de choses nouvelles, de choses rêvées.

Auteur : Lenka Zajacová

A travers la danse, le chant, la Bénédiction de l'Utérus et les rituels, j’accompagne les femmes sur leur chemin vers elles-même. Pour qu’elles (re)découvrent les trésors insoupçonnés de leur corps de femme et vivent leur féminitude avec joie et fierté, librement et sans préjugés. Plus sur moi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *